CYNOTHEQUE

Base de données sur le comportement canin
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrierGalerie

Partagez | 
 

 L’historique de l’éducation canine, hiérarchie et dominance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fondateur
Admin


Messages : 464
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: L’historique de l’éducation canine, hiérarchie et dominance   Mer 22 Fév - 15:55

L’historique de l’éducation canine, hiérarchie et dominance
Vers 1940 environ, des études ont été pratiquées sur des meutes de loups en captivité. Le modèle éducatif habituel et traditionnel du chien est basé sur ces observations erronées. Nous savons aujourd’hui que ces premières observations ont amené à des interprétations fausses et non fondées, comme si nous tirions des conclusions sur le fonctionnement de la famille humaine en étudiant l’être humain dans des camps de réfugiés (David Mech, Université du Minnesota / USA)
Depuis des années, Coppinger et Mech ont étudié des loups en milieu libre et naturel et aussi des groupes de canidés sauvages. (Plus de 35 ans d’étude des loups pour David Mech et Mr et Mme Coppinger.)
Aujourd’hui, il est nécessaire de modifier notre vision du chien et la vision de la relation que nous avons avec lui. Il est nécessaire d’oublier le modèle Dominant/Dominé, cette notion est obsolète, fausse et inadaptée. Il faut arrêter de prendre comme modèle éducatif les loups pour éduquer nos chiens.
Exemple : Non, il n’y a pas de mâle Alpha qui mange en premier. Donc non, il n’y a pas d’obligation de manger avant son chien.
"Le dominant mange en premier: observation fausse. Les loups mangent les proies ensembles, comme les lions et lionnes, les lycaons aussi, les coyotes.
Prendre le modèle des loups pour élever et éduquer nos chiens équivaudrait à prendre comme modèle les grands singes pour éduquer nos enfants..." (F. Martin)
Par conséquent, il est important aussi de ne plus croire qu’il doit être mis en place une hiérarchie à la maison, dans votre relation, entre l’homme et le chien. Non, le maître ne doit
pas être le "dominant" vis-à-vis de son chien. Qu’il soit un leader, un guide, oui bien sûr et avec des règles de vie.
"Il ne peut pas y avoir de hiérarchie entre deux espèces différentes. La hiérarchie sociale ne peut exister que dans un même groupe social. (même espèce)
Apprendre et comprendre le code de langage et le langage corporel de l’espèce, en l’occurrence le chien, car des espèces différentes ont un code de langage différent.
La remise en question de la hiérarchie ne veut pas dire absence de règles et de codes, ou transgression des règles. Les règles sont nécessaires pour l’équilibre du système humains/chiens. Il est important de respecter l’animal dans sa spécificité pour une coopération.
Si les règles et les codes sont indispensables, ils peuvent être différents d’un système à un autre et n’ont pas à être modélisés : ce qui convient à l’un ne convient pas à l’autre, l’important étant que les règles soient respectées et que les individus vivant dans le système y trouvent leur compte.
Les hiérarchies de dominance n’existent pas réellement, elles ne sont qu’une projection humaine.
Le para verbal est uniquement relatif à des postures de communication (le chien dit quelque chose quand il grogne).
Le fait de voir une hiérarchie de dominance dans la relation humain/chien installe obligatoirement une relation conflictuelle dans une finalité de gagnant/perdant, ou de persécuteur/victime." (F. Martin)
Il y a une hiérarchie chez les humains, puis chez les abeilles chez les fourmis ….etc. Chaque espèce a son mode de fonctionnement propre et son modèle hiérarchique propre.
Personne ne va dire : je dois être le dominant sur mes poules,
pourquoi l’entend-on encore pour les chiens en 2011 ? !!
Pensez vous qu’il existe une hiérarchie entre une girafe et un éléphant ? Et pourtant ils peuvent vivre ensemble dans un même lieu.
On sait aujourd'hui grâce aux nouvelles recherches scientifiques sur les chiens, que cette notion de dominance de l'homme sur le chien est fausse et obsolète. ET il y a eu une remise en question totale suite à des erreurs d'interprétation sur des études de loups en captivité dans les années 1940.
La relation entre l'homme et le chien est une relation de coopération. Exclure la hiérarchie interspécifique (entre 2 espèces différentes) n'exclut pas de mettre des règles de vie à la maison, vos règles. Déterminer pour chacun ses règles et enseigner ce que l'on souhaite que notre chien fasse, mais ne plus obliger et / ou imposer par de l’autoritarisme.
Non l’homme n’est pas le « chef de meute » car le groupe qu’il constitue avec son chien n’est pas une meute. Il n’y a pas de meute entre l’homme et son chien, une meute n’est constituée que de chiens, nous ne faisons pas partie du même groupe social (de la même espèce).
Nous formons un groupe, constitué de 2 espèces qui cohabitent avec le respect des besoins inhérents à l'espèce canine qui vit chez nous. (animal domestiqué de notre responsabilité = notions de bientraitance).
Le "dominant": la hiérarchie de dominance chez les chiens
Le dominant n’est pas un bagarreur mais un individu calme et posé.
Le dominant n’est pas un sujet autoritaire.
Le dominant est celui qui est capable de..., qui a les capacités de... Il domine par ses qualités à faire... Le dominant est un statut qui est fluctuant, la dominance est contextuelle et situationnelle.
Exemple : Dans un groupe, le chien A a un meilleur odorat, le chien B une meilleure souplesse/rapidité. Le premier (A) va mener la chasse du fait de son odorat, le B va mener l’attaque du fait de sa rapidité.
Ca marche aussi chez les humains : souvent, Madame cuisine et gère la maison (elle domine donc pour gérer les tâches ménagères) et Monsieur sait parfaitement lire une carte (il domine pour gérer les déplacements), le fils gère la partie informatique (il domine la partie logistique)…
"Les observations de David Mech (1999, 2001) concluent que la meute est gérée comme une "famille" avec des figures parentales adultes qui servent de guides. Ces "parents" n’utilisent pas de violences physiques. (S’il existe des "combats", ils ne sont présents que pendant la période de reproduction)." (F.Martin)
Les méthodes d’éducation canine amicales et positives utilisent les méthodes d'apprentissage non associatif et les renforcements positifs afin d'enseigner au chien et non d'exiger.
On ne peut pas exiger quelque chose de notre chien qui ne lui a pas été enseigné. Soyons pédagogues : enseignons à nos chiens à respecter NOS règles de vie chez nous (pas le mode d’emploi légendaire qui circule avec toute sa liste d’interdits : le chien ne doit pas ….. le chien ne doit pas ….), NON ! ce sont vos règles de vie, celles que vous avez choisies pour vous et votre compagnon à 4 pattes. Et l’éducateur canin professionnel est là pour vous aider
à mettre en place vos règles et non pas à imposer une liste de règles type de ce que le chien doit faire ou de ne pas faire. A la sortie de la maternité personne ne vous donne une liste d’interdits pour élever votre enfant.
Les règles de vie ne sont pas les même pour tout le monde, certains aiment le chien sur le canapé d'autre non, c'est un choix, juste un choix de vos règles de vie avec votre compagnon canin.
Êtes-vous un guide/leader ou un dominant ? Qui voulez-vous être ? Quelle relation souhaitez-vous vivre avec votre chien ?
Il y a une grande différence entre exiger un « assis » s'il n'a pas été enseigné : les gens disent "mon chien n'obéit pas " ou "mon chien est têtu".
Et il y a aussi un autre différence sur comment on apprend le assis : - soit par la punition ( P+) parce qu'on met des saccades au chien jusqu'a ce qu'il s'assoit , et le chien s'assoit pour éviter cette punition , il s'assoit donc par évitement et non pas parce qu'il est en train d'apprendre. Il est déjà stressé par les saccades il a du mal à se concentrer sur l'apprentissage, il est juste en train d'éviter la punition ( P+) - soit on apprend le assis par apprentissage non associatif, on aide le chien , on le guide et on récompense quand il le fait bien de lui-même.
Etes-vous Dominant ou Leader ?
Auteur : Lisa Leicht, Animaux et Plus.
La Différence entre un Dominant et un Leader est que le Leader n'utilise jamais la provocation ou la dominance.
Le Dominant utilise JE. Le Leader utilise NOUS.
Le Dominant crée la PEUR. Le Leader inspire la CONFIANCE. Le Dominant SAIT comment. Le Leader MONTRE comment. Le Dominant DONNE des ordres. Le Leader MONTRE comment obéir. Le Dominant se fie à son AUTORITE pour que les choses se fassent. Le Leader se fie à la COOPERATION pour que les choses se fassent. Le Dominant provoque du RESSENTIMENT. Le Leader provoque l'ENTHOUSIASME et la MOTIVATION.
Au'tour du Chien
Véronique Valy
Diplômée de l'Université Paris Descartes
Ethologie, Spécialisation relation Homme / Animal
Guide en éducation Canine et en obéissance - Conseils en comportement canin
Services canins spécialisés en Normandie www.autourduchien.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L’historique de l’éducation canine, hiérarchie et dominance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours d'éducation canine
» Ian DUNBAR parle de l'éducation canine .. un pur moment de bonheur !
» Livre "Guide de l'éducation canine par la méthode naturelle".
» Guide en éducation canine dans le Cantal
» Club d'éducation canine et d'agility de Mastaing (59)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CYNOTHEQUE :: A connaitre pour les maîtres :: Théories, idées reçues, dominance/hiérarchie-
Sauter vers: