CYNOTHEQUE

Base de données sur le comportement canin
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrierGalerie

Partagez | 
 

 Le chien n'est pas un animal de meute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fondateur
Admin


Messages : 464
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Le chien n'est pas un animal de meute   Mer 22 Fév - 11:11




Le chien n'est pas un animal de meute !.


par FILA TA PLACE : Education Canine, Comportement, Pension Canine et Féline, vendredi 14 octobre 2011, 19:26 ·
.



A l'heure actuelle, la majorité des professionnels travail sur une méthode basée sur la hiérarchie, la meute, où le chien devrait être le dernier de la meute, le "soumis". De même pour les groupes canins qui seraient régis comme des meutes avec un couple dominant, etc...



Aussi, la croyance populaire veut que se soit l'humain qui ai apprivoisé le loup ! Pourtant, beaucoup de choses montre que cela est impossible !



Pour commencer, même si depuis plusieurs décénies les parcs de loups essaient de socialiser les louvetaux à leur présence, il s'avère que depuis plusieurs dizaines de générations, les nouveaux louvetaux ne sont pas plus "domestiqués" que les loups d'il y a 30 ans !



De plus, les premiers chiens seraient arrivés il y a environ 15 000 ans, à cette époque vivre est difficile autant pour les hommes que pour les loups. (voir le livre de jacinthe bouchard ; devenez le meilleur ami de votre chien)



- Pourquoi l'homme aurait-il décidé de nourrir des loups pour en faire un élevage alors que se nourrir lui-même devait être déjà un sacré casse-tête !?

- Quel aurait-été le but ?

- Comment l'homme aurait-il fait pour maintenir captif des loups adultes (devenu dangereux envers l'humain) sachant qu'actuellement les zoo et autres parcs sont obligés de construire des clôtures ultra résistantes de 2m de haut avec d'énorme bas-volets inclinés vers l'intérieur, ainsi qu'un murs de béton en fondation d'environ 1m de profondeur, Où les soigneurs rentrent toujours à plusieurs, et ne doivent jamais être en position de faiblesse sinon les loups les prendraient pour des proies, comment les hommes aurait-ils pu s'occuper de leurs loups en étant malade ? En les gardant près des enfants qui auraient été obligatoirement perçu comme des proies ?



Pour apprivoiser un loup il aurait fallu aller le chercher alors qu'il n'était qu'âgé de quelques jours. En effet la période d'imprégnation et socialisation ne dure que 19 jours chez le loup, contrairement à 12 semaines chez le chien.



- Comment les hommes auraient-ils réussi à suptiliser des louvetaux à un groupes d'adultes qui donneraient leurs vies pour sauver les petits ?

- Les petits n'ayant que quelques jours, comment aurait-ils été nourri ? Au lait humain ? Encore y aurait-il fallu que des femmes allaitantes aient assez de lait pour nourrir leur enfant en même temps qu'un louvetau, et surtout, il aurait fallu que le lait soit le même que celui de la louve pour que les louvetaux se dévelloppent convenablement !



Ce que l'ont peut noter c'est que les premiers campements sédentaires humains sont apparu en même temps que les chiens.



Nous pouvons donc arriver à une conclusion plus simple : la domestication se serait faite d'elle-même, certains loups (ancêtre du loup actuel) auraient trouvés un grand profit à suivrent les campements humains, les restes et les dejections humaines étant un garde manger facile d'accès ! (Plus besoin de chasser pour se nourrir, plus de risque de mourrir de faim, plus de risque de se faire blesser ou de se faire tuer à la chasse !)



De générations en générations, les chiens auraient eut de moins en moins peur de l'humain, et puis... Tout le monde connait la suite, l'humain aurait tiré lui aussi profit de la présence des chiens autours des campements (alerte à l'arrivée d'étrangers ou d'animaux sauvages, recyclage de déjections et des restes).



Le cerveau du loup est bien plus gros (proportionnellement) que celui du chien, car sa vie l'oblige à être plus intelligent. Il faut savoir chasser, savoir finter, en gros, il faut savoir survivre !



Le chien n'a pas besoin de savoir survivre, l'humain lui fournit tout ce dont il a besoin.



Durants des milliers de générations les chiens ont donc évolués comme des charognards. Y a t-il besoin d'une organisation hiérarchique pour aller attaquer des reste de table ? Y a t-il besoin de former des meutes pour attaquer les déjections humaines ?



Bien sûr que non, il est simple de le comprendre !



CONCLUSION :
1.Le chien ne descend pas du loup gris, mais ils ont le même ancêtre commun (l'ADN le prouve) !
2.Ce n'est pas l'homme qui a domestiqué le chien, mais le chien qui s'est domestiqué à l'homme !
3.Le chien est un animal social (capable de communiquer avec ses semblables) mais n'est pas un animal de meute, c'est un charognard solitaire opportuniste qui se réuni uniquement en période de reproduction (Les études faites sur les chiens semi-sauvages le confirme) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le chien n'est pas un animal de meute
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le chien est-il ou pas un animal de meute ?
» Chien croisé Border collie chez animal sans logis à Neupré (Belgique)
» Le chien "le plus laid du monde" est mort ...
» poignarder un chien au States...
» Croire ou ne pas croire à un animal astro-compatible ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CYNOTHEQUE :: A connaitre pour les maîtres :: Théories, idées reçues, dominance/hiérarchie-
Sauter vers: