CYNOTHEQUE

Base de données sur le comportement canin
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrierGalerie

Partagez | 
 

 Chiens dominants; mythes et réalités par Manitou Mushers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chiens dominants; mythes et réalités par Manitou Mushers   Mar 8 Juil - 14:14

Chiens dominants; mythes et réalités


Collage d’extraits de comportementalistes et de scientifiques à propos de la théorie de la dominance chez le chien et le loup.

Votre chien est-il dominant, ou juste anxieux? Qu’en pensez-vous?


« Les auteurs qui se réfèrent à la dominance et au comportement alpha dans l’éducation canine basent leur message sur une théorie obsolète et maintenant réfutée (Steinker, 2007)
. »
- La Théorie de l’Alpha : basée sur un postulat erroné - Debra Millikan
http://www.positiveresponse.net.au/page/attachment/80/the-alpha-theory

Les Drs. Peter Neville et John Wright croient tous les deux en l’anthropomorphisme lorsqu’on parle des états émotionnels des chiens. La théorie de Neville est que pour éliminer l’agression, il faut changer l’état émotionnel du chien qui le pousse à cette action, et relâcher le stress à travers l’activité. Il n’accepte pas qu’il y ait beaucoup de chiens vraiment dominants (si même il y en a) et ainsi (d’après lui) la hiérarchie chien/humain est vraiment un mythe. Il n’existe strictement rien de tel [que la hiérarchie humain-chien] – les gens sont principalement des figures parentales pour leurs chiens, pas des chefs de meute au sein d’arrangements hiérarchiques, et il y a une abondance de références scientifiques de biologistes de l’évolution comme Ray Coppinger pour confirmer cette opinion.
Interview du Dr. Peter Neville http://www.coape.org/pfn/index.html

Ce ne sera pas difficile de se débarrasser de « la mentalité de la meute de loups » simplement parce que nous ne croyons pas que beaucoup d’experts y aient jamais vraiment cru. C’est à travers le comportement social de jeu que les animaux apprennent les uns des autres. De plus, c’est amusant de jouer avec nos chiens même si aucun des deux n’y apprend quoi que ce soit. Cela aura certainement davantage de sens pour le chien que de se faire retourner sur le dos et grogner après par un humain.
- Une discussion avec Ray & Lorna Coppinger

Cependant, les scientifiques pensent que les chiens n’ont pas de conscience d’eux-mêmes, il serait donc plus juste de dire que le chien se comporte sans inhibition et que c’est ce comportement désinhibé que nous interprétons comme un comportement dominant. Les maîtres exhibent souvent une croyance selon laquelle leur chien essaie d’augmenter leur statut hiérarchique au dessus d’eux. Cela nécessiterait que leur chien ait la capacité de prévoir à l’avance et de savoir comment son comportement affecte les sensations et les pensées des autres, ce dont nous pensons qu’il est incapable. La notion selon laquelle le chien se comporte avec une plus ou moins grande inhibition en fonction de celui avec qui il interagit et la valeur de la ressource en question est probablement une meilleure façon de décrire ce qui se passe.
- La dominance canine revisitée –  David Appleby http://www.apbc.org.uk/articles/caninedominance

Le problème le plus important dans le fait de voir les relations chien- humain dans le contexte de la dominance sociale est le fait que cela implique et encourage une relation conflictuelle entre les deux. Cela installe un scénario « gagnant- perdant », qui dans les faits finit « perdant-perdant » (comme la plupart des scénarios « gagnant- perdant » finissent). Ce type de relation est incompatible avec la coopération de par sa nature même, la coopération étant nécessaire pour encourager un lien solide et un environnement de travail efficace.
- Ce qui cloche dans la théorie de la dominance et les méthodes aversives – James O’Heare http://www.jamesoheare.com

Les éducateurs canins ont communément accepté un modèle d’éducation basé sur une supposée imitation des comportements des loups, particulièrement des loups alpha. Au centre de ce modèle est la notion de « dominance ». Ce modèle est conceptuellement erroné car il repose sur des idées sérieusement fausses sur le comportement des loups autant que sur les interactions entre chiens et humains.
- Au-delà du mythe de la dominance – Morgan Spector

Les loups « alpha » (dorénavant appelés « reproducteurs » par la plupart des biologistes spécialistes du loup) n’éduquent pas les autres membres de la meute. Des études actuelles sur les loups ont également montré qu’ils ne sont pas forcément les leaders quand les loups voyagent, ni qu’ils dirigent tout le temps la chasse ou mangent en premier lorsqu’une proie est abattue.
- Lâcher la dominance – Beth Duman http://bethduman.com

Les comportements de dominance et de soumission ne sont pas ce dont ils ont l’air : il faut plus justement les appeler des postures menaçantes et non-menaçantes. Et ce ne sont pas des traits innés chez le chien et le loup, ils ne font pas partie non plus de la structure hiérarchique non-existante de l’instinct de meute; Ce sont simplement des postures de communication qui expriment l’anxiété intérieure du chien.
- Votre chien est-il dominant, ou juste anxieux ? – Lee Charles Kelley http://www.leecharleskelley.com

La théorie de la dominance est si confuse qu’elle se contredit souvent elle-même. Par exemple, si un « chien dominant » agit de façon agressive et que la solution est dans un comportement « calme-assuré » qui fait de l’humain le « leader dominant de la meute », un chien dominant ne devrait il pas agir de façon calme- assurée plutôt qu’agressive ?
- La controverse du « dog whisperer 
- Lisa Mullinax http://www.prodoggroomingsupplies.com/dog-forums/showthread.php?t=50322

Cette étude montre que l’existence du phénomène dit « dominance » est contestable, mais que dans tout les cas la « dominance » ne fonctionne pas comme principe dans l’organisation sociale du chien domestique. Les hiérarchies de dominance n’existent pas et sont en fait impossible à construire sans entrer dans le royaume de la projection et de l’imaginaire humains.
- L’organisation sociale du chien domestique – Alexandra Semyonova http://www.nonlineardogs.com/100MostSillyIntro.html

Cataloguer un loup de haut rang « alpha » souligne son rang dans une hiérarchie de dominance. Cependant, dans les meutes de loups naturelles, le mâle ou la femelle alpha sont seulement les reproducteurs, les parents de la meute, et les luttes de dominance avec d’autres loups sont rares, et encore si elles existent. Durant mes 13 étés à observer la meute d’Ellesmer Island, je n’en ai vu aucune. Ainsi, appeler un loup un alpha n’est habituellement pas plus approprié que de faire allusion à un humain ou une biche en tant qu’alpha. Tous les parents sont dominants par rapport à leur jeune progéniture, le terme « alpha » n’ajoute donc aucune information.
- Le statut d’alpha … – David Melch

Premièrement, parce que cela ne semble jamais arriver à l’état sauvage, cet article suggère que la forte hiérarchie de dominance qui a été décrite chez le loup peut être un sous-produit de la captivité. Si c’est vrai, cela suppose qu’il est possible que le comportement social – même chez le loup – soit davantage un produit des circonstances et contingences de l’environnement qu’une directive de l’instinct. Deuxièmement, parce que les chiens errants ne montrent pas la structure de meute classique du loup, la validité de la hiérarchie de dominance sociale chez le chien est encore remise en question.
- Un regard nouveau sur la théorie de la meute de loups dans le comportement social du chien de compagnie 
- Wendy van Kerkhove http://www.animalsandsociety.com/assets/library/205_s15327604jaws07047.pdf


Source: http://manitoumushers.ca/chiens-dominants-mythes-et-realites/
21 février 2014
Revenir en haut Aller en bas
 
Chiens dominants; mythes et réalités par Manitou Mushers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journée "Spécial Ladakh"
» Filtration biologique: Mythes et réalités
» les bettas : Mythes et réalité? traduction d'un article américain.
» Chemtrails: mythes ou réalité????
» L'identité de l'Auvergne : mythe ou réalité historique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CYNOTHEQUE :: A connaitre pour les maîtres :: Théories, idées reçues, dominance/hiérarchie-
Sauter vers: